Pas perdue
2012



Projet in situ installé dans la gare centrale de Montréal, dans le cadre de Lieux de passage, l'édition 2012 d'Art souterrain.

La Gare Centrale fut d’abord construite pour être le cœur du réseau ferroviaire montréalais, permettant des connexions avec de nombreuses villes. Elle est ensuite devenue un nœud important dans la création du Montréal souterrain, qui la lie à Place Ville-Marie et à la Place Bonaventure. On y accède aujourd’hui par des passages qui viennent de toutes les directions. La Gare Centrale est un lieu où on ne s’arrête pas. On passe par là pour se rendre un peu partout ailleurs. On tourne autour et on la traverse, sans vraiment la voir. Et pourtant, nous posons les pieds sur une architecture qui avec le temps, a vu une histoire se construire autour d’elle. Ce projet propose aux gens de ralentir leur passage, et de s'arrêter quelques moments. Au sol se trouvent des mots qui incitent à penser et regarder le lieu. En s’arrêtant, il devient non seulement possible de mieux observer autour de soi, mais aussi de remarquer que si certains détails nous parlent, d’autres demeurent invisibles. Mais des indices sont là pour mieux comprendre là où on se trouve. Les lieux ont, de l’intérieur et de l’extérieur, plusieurs histoires à raconter.